Masques / Masks

TEMPS MYTHIQUES

Le masque comme parure, comme offensive théâtrale et guerrière, comme outil propitiatoire dans la grande marche qu’est la mort, participe du rituel du vivant et du funéraire, de la comédie et du vénérable. Il est mémoire là, dans le tumulus ou l’excavation, dans le coffre et le trésor, là sur le corps de l’autre en être-là.

TEMPS HISTORIQUES

Les débris assemblés façonnent un nouveau visage dans le terreau abandonné des siècles ; la feuille vole, voile, transparente, réticulaire, elle tisse le diadème de la reine nue et l’habit du roi nu. Qui demeurent nus.
Les œuvres-masques ne passeront pas dans l’héritage, ni de bois ni d’os ni de coquillages, entrelaçant les purs linéaments du végétal, modelant la cire qui transpire au soleil, ils inventent une identité de l’instant, infiniment vulnérable…
C’est qu’ils exhibent la gueule effrayante du présent.

Sylvie Camet _ Août 2019

Directrice de la Maison des sciences  de l’homme -Université de Lorraine. Auteure de « La submersion qui vient » Ed.Vagamundo

 Photos > Cover and thumbnail > @François Golfier

MYTHICAL TIMES

The mask as adornment, as a theatrical and warlike offensive, as a propitiatory tool in the great march of death, participates in the ritual of the living and the funerary, of comedy and the venerable. It is remembered there, in the tumulus or the excavation, in the chest and the treasure, there on the body of the other being there.

HISTORICAL TIMES

The assembled debris shapes a new face in the soil abandoned for centuries; the leaf flies, veil, transparent, reticular, it weaves the diadem of the naked queen and the habit of the naked king. Who remain naked.
The mask-works will not pass into the heritage, neither of wood, bones or shells, intertwining the pure lineaments of the plant, modeling the wax which perspires in the sun, they invent an identity of the moment, infinitely vulnerable …
It’s that they show off the scary mouth of the present.

Sylvie Camet _ Août 2019

Director of the Maison des sciences  de l’homme -University of Lorraine/ France.  Author of « La submersion qui vient » Ed.Vagamundo

 Photos > Cover and thumbnail > @François Golfier

EnregistrerEnregistrer

Share:
©Philippe-H. Claudel-2018